Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
bâtisseur carte oracle de Marseille
Roue gauche chariot triomphe -oracle de Marseille

Le Bâtisseur

“La vie c’est comme une carrière de marbre. On y va, persuadé d’y trouver des pierres merveilleuses. On n’y voit que des débris inutilisables. C’est pourtant là que s’élaborent les palais et les cathédrales.”
—Abbé Pierre, Plein Droit, novembre 1991

Description

Les bâtisseurs de cathédrales ont laissé derrière eux des monuments spectaculaires, témoins de leur savoir-faire et de leur créativité. Bien que l’histoire de la construction de ces édifices soit souvent mystérieuse et accompagnée de légendes, il est clair que les bâtisseurs nommés autrefois “freemason” ont joué un rôle important dans leur conception et leur construction. Ces “freemason”, en français “franc-maçon” sont apparus en Angleterre en 1376. Cette corporation rassemblait à l’époque médiévale de nombreux bâtisseurs dont des apprentis, des compagnons et des architectes, maîtres d’œuvre. En Angleterre, le terme “freestone-mason” était également employé pour les tailleurs de pierre qui dégrossissait la pierre brute. Les chantiers occupaient généralement toute une vie. Le métier se résumait à l’édification de cathédrales dont le maçon n’avait sans doute pas vu poser la première pierre et dont il ne verrait pas l’achèvement. L’arcane du bâtisseur représente le travail sur l’œuvre. Le bâtisseur se confond lui-même avec la pierre qu’il taille. Cette pierre fait partie de lui et est son prolongement. Il effectue un travail personnel. C’est un homme qui aime la pierre et la beauté de grands édifices. Il bâtit coup maillet par coup de maillet. Le ciseau qu’il tient en main dégrossit la pierre à la force de sa volonté pour la rendre juste et parfaite à la construction de l’édifice final.

Au Moyen Âge, les bâtisseurs de cathédrales étaient souvent membres de corporations. Ces corporations ou confrérie étaient responsables de l’apprentissage et de la transmission du savoir-faire technique nécessaire pour construire des édifices complexes comme les cathédrales. Les francs-maçons, également connus sous le nom de maçons libres, étaient une des corporations les plus influentes dans la construction des cathédrales. Ils bénéficiaient de franchise accordée par les souverains à leur corporation et le statut d’hommes libres. Cela leur permettait de voyager de chantier en chantier pour bâtir. Le métier de bâtisseur n’est pas un métier facile et même très risqué. Au-delà de la poussière et des blessures, l’espérance de vie était limitée. Les chantiers générés de nombreux accidents. Il n’y avait pas de mécanisation et les ouvrages étaient imposants. Il fallait de nombreux bâtisseurs pour ériger de tel édifice et superviser les travaux sur de très nombreuses années. Les francs-maçons étaient des artisans experts qui utilisaient des techniques avancées pour construire des structures impressionnantes. Ils étaient souvent responsables de la conception et de la construction des parties les plus élaborées des cathédrales, telles que les voûtes, les arcs et les piliers. Ils étaient également responsables de la sculpture et de la décoration de ces structures.

Les bâtisseurs étaient aussi bien des artistes que des artisans.  Les termes se confondaient à cette époque. Les francs-maçons étaient connus pour leur secret et leur discrétion. Ils avaient leur propre langage et leurs propres codes, qui étaient utilisés pour communiquer entre eux sans que les profanes puissent découvrir leurs techniques de construction. Ces codes et langages étaient fréquemment basés sur des symboles et des allégories, qui étaient utilisés pour enseigner des concepts et des valeurs aux membres de leur confrérie. Les secrets de construction ne devaient pas être divulgués. Les cathédrales sont un symbole de pouvoir fort à l’époque, et les techniques employés à leur construction devaient rester secrets d’où la transmission d’un savoir-faire de manière orale, tradition gardée à ce jour. Les cathédrales construites par les francs-maçons étaient des œuvres d’art qui reflétaient leur créativité et leur sensibilité artistique. Les bâtisseurs étaient souvent en compétition pour créer des designs innovants et ambitieux, qui pouvaient être réalisés grâce à leur expertise technique. Les cathédrales étaient généralement décorées de sculptures élaborées et de vitraux colorés, qui reflétaient la vision artistique des francs-maçons. Les bâtisseurs de cathédrales ont créé des monuments durables qui ont résisté à l’épreuve du temps et ont inspiré l’admiration et l’émerveillement des générations suivantes. Les bâtisseurs de cathédrales étaient des artisans exceptionnels, créatifs et engagés. Leur contribution à l’histoire de l’architecture est inestimable, et leurs réalisations restent encore aujourd’hui des témoignages impressionnants de leur savoir-faire et de leur imagination.

De nos jours, les bâtisseurs sont philanthropiques et sont connus pour leurs engagements envers les valeurs de la liberté, de l’égalité, de la solidarité et de la justice. Ils sont fréquemment impliqués dans des projets sociaux et humanitaires, tels que la construction d’hôpitaux et d’orphelinats. Ils visent à ce que chacun puissent vivre en harmonie et libre, à l’image de leurs corporations.

Les Mots clés du bâtisseur

Apprentissage

Commencement

Débuter

Travail

Blessures

Savoir-faire

Philanthropie

Construction

Travail difficile

Ne pas voir le bout

De passage

Message 

Technique

Etre éprouvé

Admiration

ARACANE SUIVANTE OU PRECEDENTE

Je partage à mes amis cet arcane

Roue droite chariot triomphe -oracle de Marseille
message formulaire - oracle Marseille messager

Laissez votre commentaire
pour nourrir la communauté

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires